Association Landes Graves Palus Environnement
Accueil > Défense et préservation > LGV > Réseau ferré : Quelle priorité pour nos élus ?

Réseau ferré : Quelle priorité pour nos élus ?

samedi 27 juillet 2013, par ajas

Communiqué de presse de la Coordination vigilance LGV (33) du 19/07/2013

Réseau ferré : Quelle priorité pour nos élus ?

Faudra-t-il attendre qu’un train déraille en gare de Langon pour qu’enfin nos présidents des régions Aquitaine et Midi-Pyrénées prennent la juste mesure de leurs choix ?

Continuer à dilapider l’argent public pour la création de nouvelles lignes ferroviaires à grande vitesse au détriment de l’entretien et de la modernisation du réseau classique utilisé quotidiennement par 9 usagers sur 10 est un non sens qui peut s’avérer criminel s’il se traduit par un risque accru d’accident. Nos représentants ne peuvent ignorer l’état de vétusté du réseau ferroviaire français qui résulte d’un manque d’investissement durant de nombreuses années au profit de la création de LGV.

Les audits commandés à l’École Polytechnique Fédérale de Lausanne par RFF en 2005 et 2012 sont parfaitement clairs à ce sujet.
Le président de la SNCF l’a également clairement exprimé lors de son audition par la commission du Sénat le 19 mars 2013, « La priorité absolue doit aller au réseau existant à son entretien et à l’amélioration des lignes qui sont le plus en difficultés », « Les priorités de la SNCF ont beaucoup changé ces dernières années. On n’est plus sur le tout TGV. On est sur la priorité absolue des services publics de la vie quotidienne, ceux qui sont utilisés quotidiennement par 4 millions de français sur le territoire et qui permettent d’aller à l’école, au collège ou au travail et qui sont au service de tous ».

Aujourd’hui, nos élus, conseillers et présidents de régions doivent au minimum se poser la question du bon usage de l’argent public dans l’intérêt des usagers du transport ferroviaire. Il y a des priorités que l’on ne peut décemment continuer à ignorer !