Association Landes Graves Palus Environnement
Accueil > Défense et préservation > LGV > Législatives 2012 > Réponse - 3 ème Gironde - Venture Jean-Luc (POI)

Réponse - 3 ème Gironde - Venture Jean-Luc (POI)

vendredi 8 juin 2012, par ajas

La majorité qui a dit NON à la Constitution européenne en mai 2005 est bien vivante !

Le 6 mai 2012, une majorité a voté pour chasser Sarkozy. Une majorité s’est exprimée. Elle exige qu’on en finisse avec la politique de destruction imposée depuis 30 ans par les gouvernements aux ordres de l’Union européenne. La démocratie, c’est que cette exigence débouche sur des actes concrets.

Est-ce que cette exigence sera entendue ?

Sur notre 3ème Circonscription, le Maire de Bègles, Député sortant et candidat PS-Verts, va-t-il continuer, dans un large consensus, à appliquer par avance « la règle d’or » ?

Le co-financement par les Collectivités locales, dont une majorité de "gauche", du Partenariat Public-Privé (PPP) qui privatise la Ligne à Grande Vitesse (LGV) Bordeaux-Tours, concédée à la multinationale VINCI, va-t-il se poursuivre ? Les dividendes seraient payés par l’impôt des citoyens et l’augmentation du prix du billet pour l’usager, avec l’éclatement du Statut national des cheminots.

La LGV privatisée s’accompagne d’un projet d’Organisation d’Intérêt National (OIN) de Centre européen Bordeaux-
Euratlantique, sous l’égide du Président PS de la CUB, du Maire UMP de Bordeaux et du Maire PS-Verts de Bègles, projet qui privatisera et livrera aux spéculateurs immobiliers 706 hectares autour de la gare St Jean.

Le décret du 22 mars 2010 du gouvernement Sarkozy instituant cette « OIN-Euratlantique » sera-t il abrogé ? C’est ce qu’exige la démocratie.

Pour que la politique mise en oeuvre demain réponde, même partiellement,
aux besoins de la population laborieuse, et à la démocratie, au niveau national comme au niveau local, il faut empêcher la ratification du nouveau Traité de Bruxelles TSCG, « super-Maastricht » et sa « règle d’or ».