Association Landes Graves Palus Environnement
Accueil > Défense et préservation > LGV > Législatives 2012 > Réponse - 12 ème Gironde - HILAIRE Michel (FG)

Réponse - 12 ème Gironde - HILAIRE Michel (FG)

jeudi 31 mai 2012, par ajas

Madame, Monsieur,

Vous m’avez adressé une lettre ouverte en tant que candidat aux élections législatives de juin 2012 au sujet de ma position (ainsi que celle du Front de Gauche) concernant de la Ligne Grande Vitesse Bordeaux Toulouse et je souhaitais vous répondre le plus rapidement possible de manière claire et transparente.

En préambule, vous ne serez pas surpris d’apprendre que je partage l’ensemble des arguments que vous avancez dans votre courrier pour vous opposer à la LGV Bordeaux Toulouse et pour privilégier l’aménagement de la ligne existante . C’est une position que je défends depuis de nombreuses années et que j’ai exprimée ainsi que mes collègues du groupe Front de Gauche PCF du Conseil Général de la Gironde à de multiples reprises au sein de l’assemblée départementale y compris en votant contre tous les dossiers présentés sur ce sujet par mes collègues socialistes et soutenus par les élus UMP et du MODEM.

Je partage et je soutiens votre demande de suspension de la décision de RFF de construire de nouvelles LGV et celle d’organiser de nouveaux débats publics en prenant en compte l’alternative de modernisation des lignes existantes contenue dans l’étude indépendante commandée par mes amis élus du Front de Gauche du Lot et Garonne, Messieurs GIRARDI et FAUCON LAMBERT.
Elu député, je prends l’engagement de porter à l’Assemblée Nationale ces exigences en ayant la même détermination qu’au sein de l’assemblée départementale.

Enfin et pour conclure je vous joins à cette réponse ma position plus détaillée sur les LGV que j’avais rédigée il y a quelques mois et qui est disponible sur mon blog (http://michelu.elunet.fr/index.php/?q=lgv).

En espérant avoir répondu le plus clairement possible, je vous prie de croire à mon engagement résolu à vos côtés pour faire en sorte que le bon sens et l’intérêt collectif l’emporte sur les intérêts privés et financiers en matière d’infrastructures de transport comme dans l’ensemble des politiques publiques.

Le changement ne sera effectif qu’avec des députés et des forces politiques qui auront le courage politique de changer de logique et de placer l’humain et la préservation de notre environnement au cœur de toutes politiques publiques.

Cordialement

Michel HILAIRE
Candidat Front de Gauche
Elections législatives 2012