Association Landes Graves Palus Environnement
Accueil > Défense et préservation > LGV > Lettre aux citoyens d’Aquitaine

Lettre aux citoyens d’Aquitaine

lundi 3 mars 2008

Lettre aux citoyens d’Aquitaine

Alain Juppé et Alain Rousset, rivaux et complices dans la course aux grands aménagements.

En ces temps d’espoirs consécutifs à Grenelle où tous les discours d’hommes politiques ont viré au vert, les voix de nos grands leaders aquitains n‘ont pas échappé à ce mimétisme médiatique qui fait contraste avec l’omerta des années passées sur la crise environnementale que l’humanité traverse en ce début du XXI ième siècle. Il est vrai que dans le contexte électoral actuel, ce mimétisme devient même parfois caricatural. Surtout lorsque l’on confronte nos nouveaux convertis avec leurs prises
de position publiques sur les grands projets d’aménagement dont est gratifiée l’Aquitaine depuis quelques années. De ce point de vue, il est incontestablement difficile de prétendre départager nos deux grands compétiteurs à la mairie de Bordeaux.

Après avoir pris la posture du « plus vert que moi, tu meurs », il n’y a pas un seul jour où l’un des deux ne défende les grands projets d’infrastructures de transport, tels que l’A65 et la LGV qui devrait y être accolée. Pour le grand contournement, il est simplement dit dans l’accord passé entre les Verts et le candidat Rousset que « le projet de grand contournement n’est plus d’actualité »,.......du moins, durant le temps des élections, tandis que son adversaire adopte le même profil bas !
Tout le monde aura compris !

Quand au pont levant Bacalan-Bastide, c’est un curieux silence radio pour un projet qui concerne directement la ville de Bordeaux, autant d’ailleurs de la part du candidat ROUSSET que du candidat JUPPÉ.

Faut-il rappeler que, contrairement aux mensonges officiels, tous ces projets pharaoniques sont en totale contradiction avec les conclusions du "Grenelle de l’environnement" sur la nécessité de réduire les émissions de gaz à effet de serre et le plan Climat d’Aquitaine voté par le Conseil Régional, en particulier dans les transports ? Sans compter que sur le plan social, il est curieux de voir, dans le dossier de l’A65, un socialiste convaincu défendre une entreprise capitaliste concessionnaire comme Aliénor, filiale d’ Eiffage, fixant le péage autoroutier à plus de 16 euros entre Langon et Pau, un tarif dissuasif pour la population rurale modeste du Sud Gironde, mais accessible aux catégories bordelaises privilégiées qui l’emprunteront pour aller au ski dans les
Pyrénées !

Quand au futur projet de LGV vers l’Espagne par Captieux qui, paraît-il est le plus court chemin pour aller vers Hendaye (mais certainement pas pour le contribuable !), il s’agirait d’une nouvelle infrastructure bouleversant les équilibres naturels et le cadre de vie des habitants du Sud Gironde, construite au prétexte d’améliorer le transport ferroviaire de marchandises alors qu’il s’agit
uniquement d’accroître la mobilité de cadres pressés !! Les mensonges officiels ont toujours fait partie de la propagande politique ! En tous les cas, curieux projet au moment où plus que jamais la SNCF se dégage du fret et où les vrais besoins de déplacements quotidiens de l’agglomération bordelaise concernent les transports de proximité représentés par le TER !!!

A moins que finalement cette débauche de béton ne cache un geste de générosité à l’égard de l’industrie du BTP ?
En vérité tous ces projets pharaoniques, aussi inutiles et dispendieux pour la collectivité que destructeurs des espaces naturels qui font la qualité de vie de notre région d’Aquitaine, ne sont que le reflet d’une conception obsolète du progrès qui a été celle des trente glorieuses dont on a vu où elles nous ont menés. Ils sont en tous les cas révélateurs d’une crise majeure de notre système
politique qui ne laisse aucun espace à une opposition authentique. Que signifie donc une compétition électorale qui met en présence des candidats de bords politiques prétendument opposés mais qui ne savent avancer de concert que l’oeil constamment fixé dans le rétroviseur ?

La coordination des associations d’Aquitaine en matière de transport :
ARLP (Association Régionale Langon-Pau), Aquitaine-Alternative, CADE (Collectif de Défense de
l’Environnement), LEA (Landes Environnement Attitude), LGPE (Lande Graves Palus
Environnement), Ortzadar, Transcub, Vivre dans la Lande ....