Association Landes Graves Palus Environnement

Christian Meynard (La France en Action)

mardi 5 juin 2007

Bonjour Madame,

Je vous remercie pour m’avoir posé là deux questions fort pertinentes
mais crains, hélas, de vous décevoir un peu car, contrairement aux
autres candidats, je vais être franc !

- à la question : « Approuvez-vous la façon dont a été contournée
l’expression citoyenne pour imposer au final ce qui était le choix
initial de RFF ? » Je réponds évidemment NON !

- à la question : « Qu’envisagez-vous de faire après votre élection pour
réorienter ce projet dans l’intérêt des populations concernées ? » Je
serais tenté de répondre : « Ce que je pourrais ! » Il se peut donc que
ce ne soit pas grand chose, hélas ! Mon élection tenant vraiment d’un
coup de chance (je ne devrais même pas dire ça mais bon... ) je me
trouverai en effet confronté à une majorité favorable aux décisions prises.

Ces considérations posées, j’essayerais cependant d’oeuvrer pour une
réorientation de la politique des transports en soulignant la nocivité
de celle qui est en oeuvre. Vous avez par exemple raison d’estimer très
insuffisantes les taxes applicables aux transports routiers. J’ajouterai
qu’il en est de même pour le transport aérien. L’une des premières
mesures à appliquer consisterait justement à abolir toutes les
exonérations de TIPP en cours avant même de voir plus loin ! Je
rappellerai aussi ici que l’un des axes du programme de "La France en
Action" consiste en une relocalisation de l’économie. L’effet d’une
telle orientation, en plus de supprimer le chômage, sera de rendre
inutiles les grands projets liés aux transports.

Cordialement à vous et à ceux que vous représentez,
Christian Meynard